Rechercher

METAPHORE DE LA MONTAGNE - APPROCHE DE LA POLARITE OMBRE ET LUMIERE

Depuis quelques mois, j'ai repris la randonnée en montagne, qui suscite de nombreuses réflexions venant alimenter mon expérience de coaching. Aujourd'hui, j'ai été inspirée par ce paysage, que nous retrouvons très fréquemment en montagne : la lumière et le soleil surgissent après un long moment dans le brouillard ou la forêt.


Deux façons d'utiliser cette polarité en coaching.


1/ Apprivoiser son ombre.


L'ombre s'entend comme tout ce qui ne va pas, ce que nous ne parvenons pas à faire, ce qui nous empêche d'avancer. Dans cette conception, nous avons tous une part d'ombre, que nous rejetons, que nous n'assumons pas, qui reste parfois inconsciente.


Le coaching de l'ombre consiste alors à explorer les raisons inconscientes qui viennent motiver nos comportements. La lumière est alors ce qui est conscient, évident.


La personne accompagnée est invitée à découvrir qui elle est, à se connaître, à examiner ses défauts, faiblesses et à mettre en lumière ses atouts, ses ressources.


En allant chercher sa part d'ombre, pour l'accueillir, l'accepter voire la développer, l'apprivoiser, la démarche permet également de découvrir que l'autre peut-être différent, et fonctionner autrement. Ma lumière peut être l'ombre de l'autre. Ici, c'est la communication et le rapport aux autres qui est exploré, dans une perspective de développer de une meilleure communication et des interactions plus sereines.

2/ Après l'ombre vient la lumière .


L'ombre s'entend ici comme une période de doute, de difficulté, une période où les évènements ne sont pas favorables. Puis, après l'ombre, vient la lumière.

Plusieurs courbes viennent illustrer ce cycle : courbe de la crise, du changement, du deuil.


Ex de la courbe de deuil : CHOC – DENI – COLERE – TRISTESSE – ACCEPTATION – PARDON – QUETE de SENS / RENOUVEAU – SERENITE – CROISSANCE


Après avoir expliqué les différentes phases, le coach invite la personne accompagnée à se situer sur la courbe puis à réfléchir aux actions qui lui permettront de passer à l'étape suivante (quel sera le prochain pas qui lui permettra de sortir de l'ombre pour aller vers la lumière).

Au cours de ce travail d'introspection, il est intéressant d'aller chercher ce qui a fonctionné et ce qui a moins bien marché, afin d'apprendre de ses erreurs, et surtout de conscientiser les actions qui ont été bénéfiques, les ressources qui ont été mobilisées. L'idée ici est de permettre à la personne coachée, lors d'une période de doute ultérieure, de se souvenir des moyens qui lui ont permis d'en sortir. Il y a ainsi de forte chance que la période d'ombre soit ainsi moins longue et/ou moins douloureuse.


4 vues0 commentaire